|


Motion du CA

Les enseignants d’EPS de l’établissement (CLG, Lyc, LP…) ne comprennent pas !
La réforme des collèges que l’intersyndicale, représentant 80% des enseignants en collège conteste, doit être mise en place dès la rentrée 2016 sur l’ensemble des niveaux. Nombre de disciplines comme les enseignements artistiques, langues anciennes et EPS sont affaiblies, et plus généralement c’est l’ensemble des enseignements disciplinaires qui est remis en cause et réduit au profit de l’AP et de l’EPI…

Avec le nouveau socle de connaissances, de compétences et de culture issu de la loi de refondation de 2013, l’EPS retrouvait sa spécificité et sa dignité de discipline «à part entière », constitutive de la culture scolaire du collège et voie originale de réussite des élèves.

Les projets de programmes du cycle 4 élaborés par le CSP et soumis à l’appréciation des enseignants développaient l’appropriation critique de la culture des APSA et fixaient des acquisitions motrices et techniques pour tous les élèves, même s’ils restaient perfectibles, ils constituaient une bonne base de travail.

Les décisions de la Ministre de :
- réécrire totalement des programmes EPS du collège, à l’opposé du projet initial les vidant de sens,
- ne plus évaluer au nouveau DNB, à partir de contenus spécifiques centrés sur les acquisitions motrices, l’Education Physique et Sportive,
créent une véritable rupture sur la place et le rôle de notre discipline au sein de notre système scolaire. Elle la met, au mieux, dans une fonction de subordination par rapportà d’autres disciplines sans exigences propres ou, au pire, dans une situation d’optionalisation qui la fragilise. Les enseignants d’EPS ne peuvent l’accepter. En présentant cette motion au CA ils entendent (mettant symboliquement un «carton rouge» à la ministre) lui signifier leur colère et leur mécontentement devant de telles décisions et vous appellent à les soutenir.

Pas d’éducation sans EPS. Les décisions doivent être revues.