|


Edito de Joseph Boulc'h
Responsable Secteur Agriculture
octobre 2020

Prenez quelques minutes pour nous lire, la période est trop grave !

A quoi servons-nous ? Nous, représentant.e.s des personnels, élu.e.s aux élections professionnelles de décembre 2018 souhaitons attirer solennellement votre attention sur les temps qui courent.

Pourquoi ? Bien sûr, cette pandémie qui s’est déclarée dans le monde il y a presque un an nous a directement impactés à la fin de l’hiver 2019 et a bouleversé tous les domaines de la société : économique, sanitaire, éducatif, relationnels etc...

Aujourd’hui, la vie reprend son cours tant bien que mal et chacun s’adapte de son mieux. Certes, les mesures gouvernementales sont parfois paradoxales, remplies d’injonctions contradictoires. Dans notre métier c’est aussi le cas, mais peut-il en être autrement face à cet événement inédit. Alors nous vous invitons à partager nos analyses et informations au travers de ce bulletin syndical « SNEP AGRI ».

Vous trouverez ici des informations sur les conséquences désastreuses de la Loi de Transformation de la Fonction Publique (LTFP) et ses conséquences : la fin des Commissions administratives Paritaires (CAP) sur deux aspects de notre métier, la mobilité et l’évolution de carrière.

Faites appel à nous pour toutes vos questions : nous vous représentons dans les instances régionales et nationales : le Conseil Technique de l’Enseignement Agricole Ministériel (CTEAM) par exemple, où des situations inadmissibles collectives ou personnelles peuvent être dénoncées et des solutions adéquates trouvées grâce à nos interventions. Enfin, nous vous proposons pour la 2ème année consécutive, un stage de formation syndicale où seront abordés la question des équipements et tous les domaines de notre métier : pré-inscrivez-vous !

Plus que jamais, se rassembler, s’intéresser collectivement et solidairement dans un contexte inédit est une nécessité. Si un homme ou une femme averti.e en vaut deux, un citoyen éclairé en vaut au moins quatre. Victor Hugo écrivait : « A qui n’interroge pas le tout, rien ne se révèle ». Puisse ce bulletin vous interroger, mais aussi apporter quelques réponses pour que chacun d’entre nous éveille sa fibre militante. Il n’y a en effet rien à transiger ni pour la réussite de nos élèves, ni concernant la reconnaissance des personnels : le maintien des exigences est gage de progrès.

Un enseignant assassiné sauvagement pour avoir exercé son métier avec toutes ses convictions. La période est grave disais-je en préambule, trop grave. C’est pourquoi nous vous invitons à porter encore plus d’attention aux informations partagées ici, parce que nous avons la certitude que connaître ses droits, permet d’assumer pleinement ses devoirs. !

 

Page précédente