27/9/16

Rapport Deguilhem-Juanico : développer l'EPS et le sport, chiche !

Bonjour,

Les députés Deguilhem et Juanico, viennent de remettre un rapport au Premier ministre qui vise à « encourager et créer les conditions favorisant la pratique d'une activité physique et sportive tout au long de la vie » dans l'école et hors de l'école.(lire le rapport complet)

Nous voyons dans ce rapport d'abord une reconnaissance de la nécessité d'un développement des politiques publiques dans ce domaine. En tant qu'enseignant-es d'EPS, nous ne pouvons que souscrire à nombre d'enjeux qui y sont rappelés. Mais contrairement aux auteurs, nous ne pensons pas que l'insuffisance de la pratique physique soit liée principalement à un problème de cloisonnement entre l'école d'un côté et le monde du sport de l'autre. Cet argument, déjà utilisé dans l'histoire, n'a rien réglé. La réforme des rythmes en est la preuve la plus récente. Faute d'identifier clairement les missions des différents secteurs d'intervention, chacun risque au bout du compte d'être pénalisé à cause des politiques d'austérités.

54 préconisations, 15 qualifiées d'essentielles, et rien qui implique des moyens pour les mettre en œuvre. (communiqué du SNEP-FSU).

Vous trouverez ci joint un résumé du rapport.

Cordialement,

Claire Pontais

-------------------------------------------

Les 15 propositions essentielles selon les rapporteurs :

Préconisation 1 : S'assurer que tous les élèves de l'école primaire bénéficient des 2h45 d'Éducation Physique et Sportive par semaine, en complémentarité avec les nouvelles activités péri-éducatives

Préconisation 4 : Lancer un grand programme d'aménagement des écoles (cours de récréation, salle d'évolution) favorisant la mixité des jeux et le développement de la motricité

Préconisation 5 : Fixer l'objectif de l'attribution de l'Attestation Scolaire du Savoir Nager – ASSN - pour 100% d'une cohorte d'élèves du cycle 3 pour la rentrée 2017

Préconisation 10 : Équilibrer les activités offertes dans le cadre du sport scolaire, entre animation et compétition, pour répondre aux besoins de tous les élèves

Préconisation 12 : Rendre obligatoire la création d'une association Union Sportive des Ecoles Primaires – USEP- dans chaque école

Préconisation 15 : Valoriser les expériences « sportives » acquises par l'élève, à l'école et en dehors de l'école dans les associations et clubs dans un livret citoyen unique et numérique, l'accompagnant tout au long de la vie

Préconisation 22 : Renforcer l'horaire d'Éducation Physique et Sportive – EPS - en 2nde et en 1re (3h) ; anticiper l'épreuve d'EPS au BAC en fin de 1re et proposer une EPS modulaire en Tale

Préconisation 26 : Valoriser la pratique sportive et/ou l'engagement des étudiants par l'obtention de crédits ECTS – Système européen de transfert et d'accumulation de crédits

Préconisation 27 : Réaliser un diagnostic/recensement des équipements sportifs de l'enseignement supérieur et mettre en œuvre un plan de rattrapage à l'échelle de la Communauté d'Universités et d'Établissements - COMUE

Préconisation 37 : Créer plusieurs milliers d'équipements sportifs légers de proximité dans/ou aux abords des écoles financés par un fonds spécifique du Centre National pour le Développement du Sport – CNDS - consacré à l'héritage des Grands évènements sportifs internationaux –GESI

Préconisation 38 : Créer un Conseil Local des APS sous la responsabilité de la collectivité territoriale compétente afin de coordonner l'ensemble des acteurs (EN, associations sportives, sport scolaire, parents d'élèves, élus) sur les questions sportives (installations sportives, PEDT, etc.) à l'échelle d'un territoire ou bassin du type collège

Préconisation 41 : Intégrer dans les conventions d'objectifs des fédérations et dans les lettres de missions des Conseillers Technique Sport – CTS - un volet engagement dans le péri éducatif

Préconisation 45 : Lancer une réflexion sur la prise en charge des sportifs de "bon niveau" au niveau des Régions et des Ligues

Préconisation 48 : Mutualiser les guides d'information sur les métiers du sport des différents ministères et organismes de formation

Préconisation 51 : Développer les actions nationales interministérielles de formations, et les décliner au niveau régional