|

Actualités Santé - Année 2008-2009

Projet de loi « Hôpital, patients, santé, territoires »

Communiqué de presse FSU

Le 11 février 2009

Le débat sur le projet de loi « hôpital, patients, santé, territoires » s’est ouvert cette semaine à l’assemblée. La FSU exprime à cette occasion son opposition à ce projet, piloté par des objectifs essentiellement comptables et la volonté de voir privatiser notre système de santé. Alors que de vraies questions se posent quant à l’organisation du système de santé, que les besoins ne sont pas couverts sur l’ensemble du territoire, que la loi précédente et l’instauration de franchises ont encore accentué les renoncements aux soins, le projet donne de très mauvaises réponses aux besoins exprimés tant par les professionnels de santé, que les patients, ou contourne ou évacue de nombreux problèmes.
Lire..


De bonnes paroles, mais il faudra des actes.

Communiqué de presse FSU

Le 17 octobre 2008


Dans le cadre des négociations sur la santé au travail dans la Fonction Publique une réunion portant sur le développement de la connaissance des dangers, risques et expositions en milieux professionnels s'est tenue le jeudi 16 Octobre.

Les employeurs publics et l'État en tout premier lieu ont sans doute pris conscience du retard accumulé sur ces questions, et de la déshérence de la médecine de prévention, faute de volonté politique forte et de moyens. La FSU a pris acte des objectifs aujourd'hui affichés, et participe aux groupes de travail avec la volonté d'aboutir. A l'issue de cette nouvelle réunion, la FSU estime que les mesures "techniques " proposées vont dans le bon sens, mais elle reste pour l'instant sur sa faim.

En effet, il est contradictoire de vouloir prévenir les risques professionnels, les TMS, les risques psycho-sociaux, lorsque la politique de suppressions massives d'emplois contraint les personnels à une intensification forte du travail ou encore, lorsque la mise en concurrence devient la norme, et que les injonctions faites aux salariés ne se préoccupent pas des réalités concrètes auxquelles ils doivent faire face.De plus, les propositions positives se heurtent au mur des moyens: manque de médecins de prévention (exemple dans l'Education Nationale où un médecin doit prendre en charge en moyenne environ 18000 agents), manque de locaux et manque de matériel...Enfin, il faut aussi lutter contre les dysfonctionnements actuels des instances ou la non application des textes existants...
Suicides, maladies professionnelles, accidents du travail, drame de l'amiante.. montrent qu'il y a là un enjeu majeur.La santé au travail doit devenir une vraie priorité,dans la fonction Publique comme dans l'ensemble des secteurs professionnels:cela suppose une volonté politique forte qui doit se traduire par des mesures concrètes. Construire des outils, sortir de la négation des pénibilités, entendre la parole des salariés, former les salariés et aussi les cadres de l'administration à la santé, sont des objectifs première nécessité.
Les «collectifs de travail» doivent pouvoir soigner le travail!
Cette négociation doit viser à leur donner les moyens de le faire.