|

BAC 2003

A M. Luc FERRY, ministre de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche,
à M. Xavier DARCOS, ministre délégué à l'enseignement scolaire.

Les enseignants d'EPS sont confrontés à la mise en place du nouveau baccalauréat EPS.

Un cadre national exigeant et commun est aujourd'hui nécessaire mais ne peut être efficace qu'en prenant en compte simultanément les conditions réelles d'enseignement, les acquis professionnels locaux et la surcharge de travail qu'il occasionne.

A cette rentrée, nous constatons une certaine indifférence de l'administration qui estiment sans doute que les textes se suffisent à eux-mêmes.

Nous vous demandons d'agir afin qu'à chaque niveau (national, académique, local), tout soit fait pour faciliter l'organisation de l'examen.
Dans cette logique, les recteurs doivent être saisis pour prendre les mesures qui s'imposent : 

  • Dispositions financières et administratives permettant aux enseignants d'assurer la co-évaluation sans diminuer le temps d'apprentissage des élèves et de régler le problème de la responsabilité des enseignants.
  • Réunions de tous les collègues engagés dans la réforme.
  • Relance de la politique de formation continue en prise avec des problèmes spécifiques du baccalauréat en EPS.

Enfin, nous vous demandons de veiller :

  • d'une part, au respect et au bon fonctionnement des procédures de régulation qui doivent permettre aux textes d'évoluer,
  • d'autre part, à la prise en compte dès aujourd'hui de l'expérience professionnelle des enseignants d'EPS.

A renvoyer au SNEP 76 rue des RONDEAUX 75020 PARIS

NOMS et Prénoms Etablissement Ville Signatures