|

Le 4 avril 2003

Lettre au président du Conseil Régional, au président du Conseil Général, au préfet, au DR et au ministre JF. LAMOUR

POUR une QUALITE de FORMATION Au CREPS d’HOULGATE,
Etablissement Public National ayant vocation d’Accueil des acteurs du secteur sportif et du secteur jeunesse éducation populaire et de Formation aux métiers du sport et de l’animation.


Le CREPS d’HOULGATE est le centre de ressource et de formation des cadres du secteur sportif et du secteur jeunesse éducation populaire de la région de Basse Normandie. Il est reconnu par ses partenaires et présente réellement d’excellentes conditions d’accueil et de formation.
Cette qualité de prestations est le fruit d’une collaboration étroite entre les divers services et personnels du CREPS.

Aujourd’hui, les conditions minimales de fonctionnement sont compromises. La mise en œuvre des orientations ministérielles est elle-même remise en cause.

Les décisions politiques, non concertées de réduction des personnels et de privatisation s’annoncent gravement dommageables au CREPS d’Houlgate. Les services d’entretiens, de restauration et d’espaces verts sont concernés par la privatisation. Avec des prestataires de service moins réactifs (se déplaceront-ils rapidement pour des petits travaux d’entretien ???) et plus coûteux, quelle place aura le service public de formation ? Quel seront les répercussions en terme de coût pour les usagers ?

Le plan, dit de « modernisation », décidé en dehors des acteurs opérationnels concernés s’annonce inapproprié à l’atteinte des objectifs éducatifs du ministère des Sports (BP JEPS, programmes interministériels pluriannuels…).

Le CREPS d’Houlgate est déjà déficitaire en personnel. Il n’y a pas de documentaliste. Du personnel en situation précaire occupe des postes clés dans la mise en œuvre des missions d’un CREPS (l’accueil). Le déficit va s’accélérer.

Aussi, l’ensemble de l’équipe pédagogique du CREPS d’Houlgate, attaché à l’existence d’un service de qualité pour le développement et la formation aux métiers du sport et l’animation demande :

1/ le maintien du collectif pédagogique à 9 professeurs .

2/ la création d’un emploi pour animer le CDI et répondre ainsi aux besoins des formations professionnelles.

3/ de ne pas privatiser les services logistiques et qualitatifs de l’établissement.

4/ que les 3 départs en retraite en 2003 (services pédagogique et technique) soient remplacés ainsi que le collègue muté en novembre 2002, poste laissé vacant à ce jour.

Nuisances et graves conséquences humaines, sociales et professionnelles seront la conséquence des 125 suppressions de postes annoncées dans les 5 années à venir et des redéploiements.

Nous revendiquons une concertation sérieuse des acteurs concernés afin de poursuivre une qualité d’enseignement et de formation professionnelle.

Le collectif des professeurs du CREPS d’Houlgate.
Le 04 avril 2003.