|

Paris, le 05 cotobre 2010

Madame Rama YADE
Secrétaire d’Etat aux Sports
Ministère des Sports
95 avenue de France
75650 PARIS Cedex 13

Objet : synthèse des propositions du SNEP sur le concours CTS

 

Madame la Ministre,

Le 7 octobre 2010 à l’INSEP, en votre présence, le directeur des Sports présentera une « mise en œuvre des propositions du groupe de travail sur la situation des conseillers techniques sportifs placés auprès des fédérations sportives ».

Le SNEP FSU, qui participé à ce travail, a étudié le rapport intermédiaire en date du 30/06/2010, qui en est issu. Il  tient à vous résumer ci-après ses inquiétudes et ses revendications concernant le projet de concours de conseiller technique sportif.

Dans le cadre de la masterisation du niveau de formation (que nous revendiquons pleinement), le SNEP estime que la commission appelée à statuer sur les équivalences doit, tout en étudiant les demandes de candidat-e-s ayant une forte expérience professionnelle, exiger au moins un diplôme dans le champ sportif de niveau 2 (BE2, DES, sans oublier bien sûr les licences STAPS). Accepter, comme prévu, que des candidat-e-s se présentent au concours externe avec un DE (dont on sait que certains l'ont obtenu via une équivalence du BE1), serait en totale contradiction avec l'élévation du niveau de recrutement que requière la masterisation du concours et l’accès à un concours de la fonction publique de catégorie A.
 
Le SNEP estime que l'épreuve d'admission relative à l'entretien professionnel « en mode » RAEP, pour le concours externe (option justifiée pour l'interne et la 3ème voie), est porteuse de risques discriminatoires. En effet, le recrutement par voie externe doit permettre à tout candidat répondant aux conditions d'accès au concours, de pouvoir se présenter à égalité avec les autres, lors de l'épreuve orale. Cet entretien ne doit léser ni des demandeurs d'emplois ni les plus jeunes  pratiquants, qu’ils soient bénévoles ou salariés dans le domaine sportif ou de l'animation.

Par ailleurs, afin d'assurer l'équité et l'anonymat de tous les candidats (essence même d'un concours de la fonction publique d’Etat), il est important que les correcteurs prennent en charge, de façon indifférenciée,  la correction de toutes les copies d'une même épreuve, quelque soit le concours concerné (externe, interne, 3ème voie, SHN). Cela éviterait que certains correcteurs n’aient qu'une douzaine de copies (voire moins), de fait facilement identifiables.

Le SNEP demande que les candidats puissent choisir une option « activités physiques pour tous », lorsqu'ils s'inscrivent au concours, notamment afin de répondre à des besoins en postes dans des fédérations affinitaires.

Il vous rappelle enfin qu’il est opposé à la suppression de l’épreuve d’écrit 1, dite de culture générale, existant dans le concours actuel.

Le SNEP souhaiterait par ailleurs que soient précisées les modalités d'accès en interne et en 3ème voie, qui ne sont pas abordées dans le rapport.

Espérant que vous porterez toute l’attention nécessaire à nos demandes et qu’elles trouveront leur traduction dans vos propositions à venir.

Nous vous prions de croire, Madame la Secrétaire d’Etat, à l’expression de notre considération distinguée.

 

 

Serge CHABROL
Secrétaire Général
Martine LE FERRAND
Secrétaire Générale Adjointe
Sabine VILLARD
Elue SNEP

PS : copie adressée pour information à Monsieur Bertrand Jarrige, Directeur des Sports