|

Le SNEP a développé, ces dernières années, une stratégie d’intervention sur les équipements sportifs, auprès des conseils généraux et régionaux :

  • à partir des enquêtes qu’il a menées sur les politiques sportives des collectivités territoriales  en faveur de l’EPS en collèges et lycées,
  • en utilisant l’expertise développée dans ses référentiels « Grandes salles », « Piscines » et « Salles spécialisées et semi-spécialisées ».

Ces interventions ont permis des avancées non négligeables.
Le CDNE réuni à Chatenay-Malabry les 17 et 18/01/2008, a estimé que le SNEP devait se saisir de l’expression publique  récente, de multiples organisations sur l’inadéquation et le manque d’équipements, pour porter avec elles ces revendications de façon convergentes.
A cet effet, il a élaboré un projet de déclaration commune (ci-après) qu’il vous appartient d’adapter à vos besoins locaux, et aux organisations que nous vous encourageons à rencontrer largement (OMS, fédérations sportives civiles et  affinitaires, parents d’élèves, etc…).
Pensez à transmettre copie des déclarations communes locales ou départementales effectivement mises en œuvres, et les éventuels échos médiatiques qui en seront faits, au secteur national équipements !


PROJET DE DECLARATION COMMUNE / EQUIPEMENT

La section départementale du SNEP de………………………… et …………..…………………………… réunis le………………..rappellent l'insuffisance  des équipements sportifs, ainsi que l'inadaptation et .la vétusté de nombre d'entre eux, confirmés par le recensement (RES) effectué par le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Malgré les efforts notoires de certaines collectivités territoriales, les disparités sont très importantes.

C'est l'ensemble des usagers scolaires, sportifs et associatifs qui s'en trouvé pénalisé.

Le SNEP rappelle que, pour les besoins scolaires, la responsabilité revient :

  • en matière d'investissement et de fonctionnement, aux collectivités territoriales de rattachement des EPLE, conformément aux termes de l'article 40 de la loi sur le sport de juillet 2000,
  • en matière de respect des horaires obligatoires, d'application des programmes et de fonctionnent de l'AS, à l'Éducation nationale.

Si les exigences de proximité, de fonctionnalité, de diversité et de quantité d'équipements étaient réunies pour les scolaires, une grande partie des besoins des autres usagers serait également satisfaite.

(Eventuellement ici, besoins spécifiques exprimés par l'autre organisation signataire).

Les organisations soussignées  appellent les collectivités locales et territoriales à mettre en œuvre, pour ce qui concerne leurs responsabilités respectives, des schémas directeurs de rénovation d'équipements anciens et de constructions de nouveaux équipements.

Le retard accumulé ne pourra être comblé que par un plan de financement de l'Etat permettant de compléter, à la hauteur des besoins, les financements territoriaux qu'il est nécessaire d'engager.