Mercredi 18 juillet 18 | 19:49:14 

 
         

  Carrière > Les titulaires > Agrégés d'EPS > Notation administrative (maj le 14/01/16 )

 

Notation administrative des Agrégés EPS dans le second degré

Les agrégés d’EPS, en fonction dans le 2nd degré, ont une note administrative sur 40 .
Les enseignants d’EPS qui n’exercent pas une fonction d’enseignement de type 2nd degré (Enseignement Supérieur, UNSS, FNSU, détachés MJS ou auprès d’associations, de collectivités territoriales) ont une note globale sur 100.

Cette notation globale sert à classer les collègues et c'est toujours la notation de l’année scolaire précédente qui est prise en compte pour les tableaux d’avancement d’échelon.

La campagne de notation habituelle (janvier - avril), doit obligatoirement être établie sur la base de l'échelon au 1er sept figurant sur l’arrêté.

La notation administrative :

 Agrégé Classe Normale
Les valeurs sont bornées au niveau de la note maximale de l’échelon
Échelon Minimale
Note moyenne
Maximale
1 - 2
32
34
35
3
32,2
34,1
36
4
32,5
34,7
37
5
33,5
35,8
38
6
34,5
37,1
39
7
36
38,1
40
8
37
38,9
40
9
37,5
39,4
40
10
38
39,6
40
11
38,5
39,8
40

 

 Agrégé Hors Classe
Les valeurs sont bornées au niveau de la note maximale de l’échelon
Échelon Minimale
Note moyenne
Maximale
1
36,5
38,6
40
2
37,5
39
40
3
37,5
39,4
40
4
38
39,6
40
5
38,5
39,8
40
6
39
39,9
40

Cette note apprécie la manière de servir.

Son élaboration comporte deux étapes :
– C’est l’appréciation portée par le chef d’établissement dans les trois rubriques (ponctualité, assiduité et rayonnement) ainsi que son appréciation générale qui fondent sa proposition de note. La proposition du chef d’établissement doit donc être appréciée au regard des moyennes constatées à l’issue de la campagne de notation de l’année scolaire précédente et de la stabilisation de fait que peut avoir connu précédemment la note par effet de la péréquation.
Le chef d’établissement n’a pas à porter d’appréciation sur la pratique pédagogique de l’enseignant ni à s'appuyer sur l'activité syndicale ou bien faire référence à un congé maladie ou congé de maternité.

En cas de désaccord avec ces appréciations et/ou cette note, il faut d’abord intervenir auprès du chef d’établissement pour en obtenir la modification.
Faute d’avoir obtenu satisfaction, il faut signer la proposition de notation (cela n’atteste que de la prise de connaissance, pas de l’approbation) et inscrire sur le document que vous la contestez (raisons succinctes).

Faites alors un courrier, adressé au Recteur (par voie hiérarchique) précisant les motifs de cette contestation. Il est très important d’adresser un double de sa réclamation au secrétaire académique du SNEP afin que les commissaires paritaires puissent intervenir efficacement, lors de la CAP de révision des notes administratives.

– La note est arrêtée par le Recteur après révision éventuelle en CAPA à la demande de l’enseignant.
Elle est ensuite soumise à une opération de «péréquation nationale» qui vise à harmoniser les notes par échelon entre les différentes académies.
C’est la note péréquée qui est définitivement arrêtée par le ministre et prise en compte pour toutes les opérations de gestion et donc la campagne de notation suivante.

La péréquation des notes administratives des agrégés :
La péréquation nationale a pour effet d’harmoniser les moyennes académiques par rapport à la moyenne nationale pour chaque échelon. La péréquation est une opération " mathématique " qui fait intervenir la note individuelle rectorale (n), la moyenne académique (m) et la moyenne nationale (M) à l’échelon considéré.
Selon la note initiale les modalités sont les suivantes :
Si n ≥ m :
N (note individuelle après péréquation) = n + [(40 - n) (M - m)/(40 - m)]

Si n < m :
N = n + [(20 - n) (M - m)/(20 - m)]

Les notes (N) obtenues sont ensuite arrondies :
Si N > 39 on arrondit au 1/10e de point de la façon suivante : (N + 0,05) on ne conserve que la première décimale.
Si N < 39 on arrondit au 1/2 point : (N X 2) + 0,05, la partie entière seule conservée est divisée par 2.

La contestation de la note administrative doit intervenir avant la transmission au ministère. Après péréquation, la seule note qui peut donner lieu à révision est la note proposée par le recteur, s’il apparaît qu’il y a erreur dans la note transmise. La requête pour les agrégés est à adresser à la DPE de sa discipline sans oublier les justificatifs.


 

Copyright © 2018 SNEP. Version 5 publiée le 8 mars 2018 - Mentions légales & Pub