Mercredi 18 juillet 18 | 19:56:50 

 
         
  Carrière > Les titulaires > Agrégés d'EPS > Accès à la Hors Classe
 
(maj le 3/01/17)

 

Accès à la Hors Classe des Agrégés EPS

La hors-classe des agrégés : des avancées obtenues par la FSU qui se poursuivent.

L’action incessante et récurrente du SNES, SNESUP et SNEP-FSU depuis plusieurs années, sur le nécessaire accès de tous les agrégés à la hors classe s’était concrétisée pour partie, l’année dernière et traduite par la reconstruction complète du barème.
Même si le barème retenu n’est pas celui proposé par la FSU, il acte pour la deuxième année les avancées suivantes :
• Ainsi, sur la partie « parcours de carrière », chaque enseignant changeant d’échelon à quelque rythme que ce soit, progresse en points ce qui n’était pas le cas précédemment : plus aucun enseignant promouvable du fait d’un passage d’échelon à l’ancienneté ne se voit attribuer 0 points de parcours de carrière.
• La note de service 2016-191 du 15/12/2016 confirme également l’obligation faite aux rectorats de remonter à la Commission Administrative Paritaire Nationale (CAPN) tous les enseignants promouvables avec 4 ans d’ancienneté dans le 11ème et qui ont au moins l’avis « très honorable » du recteur (conséquence souvent de 1 ou 2 avis favorables du Chef d’Etablissement et/ou IA-IPR).
Cette disposition est un point d’appui pour les enseignants affectés dans le supérieur qui du fait de l’unique évaluation du supérieur hiérarchique sont souvent injustement défavorisés dans l’attribution de l’appréciation du recteur.

L’ensemble de ces modifications qui se confirment dans la campagne de promotion 2017, traduit l’opiniâtreté et le poids des interventions incessantes et déterminées des commissaires paritaires du SNES, SNESUP et SNEP-FSU.
Elles pallient pour partie les inacceptables inégalités académiques qui subsistent encore et visent à rétablir l’équité dans un corps à gestion nationale.

Malgré ces changements, des problèmes persistent, le Ministère ne voulant pas les remédier avant l’application des nouveaux parcours de carrière :
• L’évaluation « à l’estime », subjective basée sur les avis des hiérarchies locales trop souvent entachés d’arbitraire et d’opacité, d’effets de proximité, alors qu’elle devrait correspondre aux orientations générales du texte « ...mesurée sur la durée de carrière, ...au travers… des activités d’enseignement, ...en cohérence avec la notation... »
• Les systèmes de quotas : 20% d’avis « très favorable » par établissement, et par discipline d’inspection, et 10% d’avis « exceptionnel » attribués par le recteur.

Ces avancées importantes se sont traduites l’année passée, par une promotion très importante des enseignants au 11ème échelon et proche de la retraite, à la hors classe. Elles devront de nouveau être actées dans les CAPA et en CAPN pour 2017.
Là encore, il faudra tout le poids et la détermination des élus du SNEP-FSU pour obtenir l’accès de tous à l’indice terminal de la hors classe.
Mais nul doute que la compétence et les interventions avant et pendant les séances, des commissaires paritaires SNEP-FSU y contribueront.
Il est nécessaire de contacter vos commissaires paritaires de la FSU au travers de la fiche syndicale pour qu’ils puissent suivre au mieux votre situation et vous informer des résultats.
Elus des personnels, nous continuerons à défendre l’ensemble des collègues dans l’intérêt général de la profession. Dans cette optique, nous continuons de revendiquer une augmentation du ratio de promotions.

Benoit Chaisy


Copyright © 2018 SNEP. Version 5 publiée le 8 mars 2018 - Mentions légales & Pub