Mardi 23 juillet 19 | 22:24:32 

 
           
  Carrière > Les titulaires > Agrégés d'EPS > Accès à la Hors Classe > CR CAPN
 
(maj le 3/07/19)

 

Accès à la Hors Classe des Agrégés EPS

Compte rendu de la CAPN hors classe des professeurs agrégés du 02 juillet 2019

Déclaration FSU Ouverture CAPN 02 juillet 2019 (pdf 126.1 ko)

Certains nous avaient promis l’horreur avec la mise en place de PPCR, voire même des « baisses de salaire ». Or, il y a deux ans avant PPCR, il y a eu 2 226 promus à la hors classe des agrégés. Cette année, ce sont 2573 promus (2576 l’année dernière), soit 347 promotions supplémentaires. Une augmentation de près de 16% des promus à la hors classe des agrégés !
Rappelons que si le ministère avait suivi le vote de certaines organisations sur PPCR, nous n’aurions pas obtenu ces promotions supplémentaires sur la hors classe, ni sur la classe exceptionnelle. Alors, quand certains se contentent de promettre le pire aux collègues, le SNEP et la FSU obtiennent des résultats pour améliorer les carrières des collègues.
Le SNEP-FSU, le SNES-FSU et le SNESUP-FSU, par leurs actions incessantes et récurrentes sur le dossier de la hors classe, améliorent les carrières de tous les collègues. Ces actions sont au bénéfice de toute la profession, quand certains syndicats voudraient se changer en juge de la carrière des collègues, pour décider qui mérite une promotion et surtout qui ne la mérite pas !
Avec la FSU, le nombre de collègues qui vont partir prochainement à la retraite avec la hors classe est en plus grande proportion et ils seront plus nombreux à atteindre le dernier indice de la hors classe.
L’obtention d’un barème national qui réduit la part des évaluateurs est un instrument de justice entre les carrières des collègues. En effet, nous constations que même chez les agrégés (c’était encore pire chez les certifiés et les professeurs d’EPS) à carrière et évaluation identiques, les possibilités de promotion suivant l’académie d’affectation étaient extrêmement variables. Ainsi, les positions de certains recteurs allaient à l’encontre de la reconnaissance de la carrière complète des collègues. Quand dans certaines académies, avec aucun avis défavorable, vous aviez 100% de chance d’obtenir la hors classe, dans d’autres académies, les positions dogmatiques et injustes des recteurs retardaient l'accès des collègues à la hors classe.
Avec ce nouveau barème, c’est donc un grand pas dans le rétablissement de l’équité pour un corps à gestion nationale, que nous avons obtenu.
Autre avantage de ce barème, la lisibilité des promotions pour les collègues. En effet, ce sont près de 70% des collègues promouvables remontés en CAPN qui ont été promus, quand il  y a deux ans, il n’y en avait seulement que 36%. Il fallait, à pour certains, plusieurs années de remontée en CAPN pour espérer être promus. Ainsi, à partir de maintenant, les non promus de cette année auront de très grandes chances de promotion l’année suivante.
Malgré la mise en place de ce nouveau barème, la délégation FSU est intervenue en CAPN pour obtenir la promotion de tous les collègues ayant plus de 60 ans, afin de garantir une carrière pour tous, sur 2 grades, comme le stipule le ministère dans le dispositif PPCR. Sur les 47 demandes de modifications, 39 ont été acceptés par le ministère.
Nous allons poursuivre les interventions dans toutes les académies, pour que l'ensemble de la carrière des collègues soit bien reconnu. Le SNEP-FSU avec ses commissaires paritaires académiques et nationaux y mettra toute son énergie de conviction.
L’indice terminal de la Hors Classe doit rester accessible pour toutes et tous avant le terme de la carrière. Le SNEP et la FSU mettront tout leur poids pour faire respecter les engagements de PPCR.
Ces avancées n’auraient bien sûr pas vu le jour sans l’activité permanente du SNEP-FSU et de vos commissaires paritaires, au niveau national comme au niveau académique. L’opiniâtreté associée à la représentativité du SNEP-FSU paye. Pour les renforcer, l’adhésion du plus grand nombre est indispensable.
Bien sûr, même s’il y a des avancées sur cette question de la hors-classe, la mobilisation salariale est complètement d’actualité. En effet, avec le gel du point d’indice, le retour du jour de carence, la compensation incomplète de la CSG, c’est un recul du pouvoir d’achat de tous les fonctionnaires que met en place le gouvernement.
Le ministère a bien compris l’intérêt du paritarisme pour la profession et entend le supprimer purement et simplement et le réserver aux seules instances disciplinaires. Les commissions paritaires sont une garantie pour les personnels, de voir leur situation étudiée, et défendue. Cela permet également de questionner l’administration sur les critères de promotion pour toutes les opérations de carrière et d’éviter que la proximité géographique ou d’opinions, soit parfois le seul critère de promotion. Nous invitons donc toute la profession à signer la pétition lancée par la FSU pour défendre le paritarisme et la profession : http://www.fsu.fr/Petition-pour-le-respect-de-nos-droits-PAS-TOUCHE-AUX-CAP-ET-CHSCT

Au final : 128 promus en EPS (196 l’année dernière, 132 il y a 2 ans) :
• 3 Détachés gérés par la 29ème académie (4 l’année dernière, 1 il y a 2 ans).
• 14 Enseignement Supérieur (37 l’année dernière, 25 il y a 2 ans).
• 111 Second Degré (155 l’année dernière, 126 il y a 2 ans)
Les derniers promus au barème ont un barème de 185 points.

Reclassement au 01/09/2019 :
10ème : Reclassement HC 2, indice égal 796 pendant 2 ans 6 mois. Pas de bénéfice immédiat si moins de 2 ans et demi dans l’échelon. Conservation de l’ancienneté.
11ème moins de 3 ans d’ancienneté : Reclassement HC 3, indice égal 830 jusqu’à 3 ans. Pas de bénéfice immédiat (mais après reclassement dans la hors classe, ceux qui auront 3 ans seront promus dans l'échelon supérieur).
11ème après 3 ans d’ancienneté : reclassement HC 4 chevron A1 (indice 890 soit 60 pts d’indices supplémentaires), puis A2 au 01/09/2019 (+ 35 pts d’indices soit indice 925), puis A3 au 01/09/2020 (+ 47 pts d’indices soit indice terminal 972).
Pour l’instant, le calcul de la pension de retraite est effectué sur la base du dernier indice détenu au moins 6 mois.

Nous restons disponibles pour toute question.

Benoit Chaisy
Commissaire paritaire national agrégé SNEP-FSU


Copyright © 2018 SNEP. Version 5 publiée le 8 mars 2018 - Mentions légales & Pub