Dimanche 19 novembre 17 | 11:27:37 

 
         
 
 
 

 

NOUS CONTACTER

retraite@snepfsu.net
01.44.62.82.32

 
 

EDITO
Septembre 2017

Retraites : attendre une nouvelle réforme ou se préparer à une riposte ?

Le projet de Macron candidat parlait de simplifier et d’aligner les différents régimes de retraite public-privé afin de créer un système plus équitable. Idée séduisante dans l’opinion car beaucoup de personnes pensent que les régimes de retraite des fonctionnaires et des cheminots seraient privilégiés. Or les pensions de ces régimes sont équivalentes pour un maximum de 75% dans la Fonction Publique et de 50% plus 25% de retraite complémentaire dans le privé. Cette volonté cache en réalité un profond bouleversement du système de calcul des pensions qui deviendrait inéquitable. « Pour chaque euro cotisé, le même droit à pension pour tous » cela signifie que chacun va contribuer selon ses moyens. Ce serait la fin de la solidarité, plus d’injustice au détriment des femmes, des métiers pénibles et des carrières incomplètes.
Voulons-nous mettre fin au mécanisme de solidarité actuel (majorations pour enfants, périodes de chômage, pension de réversion …) ?
Sommes-nous prêts à contribuer à un système de retraite par point dont la valeur fluctuerait selon la conjoncture, où la hauteur de la pension ne serait pas connue ?
Voulons-nous de ce système à « comptes notionnels » avec des points virtuels dont la valeur n’est pas définie à l’avance ?
Le projet prévoit l’actualisation des pensions mais non plus en jouant sur la hauteur des cotisations mais sur les variables espérance de vie « qui n’est pas la même pour un ouvrier et un cadre supérieur ». Alors le choix serait pour les salariés soit de travailler plus longtemps soit d’accepter la baisse de leur pension ?
Il faudrait plutôt améliorer le système actuel, mettre à contribution les profits des actionnaires, maintenir les prélèvements sociaux des grandes entreprises au lieu de les réduire, créer des emplois pour augmenter le nombre de cotisants. Au contraire le nouveau gouvernement s’apprête à augmenter la CSG payée par tous les travailleurs et la plupart des retraités pour financer ses baisses de cotisations sociales et patronales.
Au moment où le gouvernement Macron a annoncé le gel des salaires dans la fonction publique, le retour du jour de carence, l’ouverture d’assurances comme AXA et la CNP pour concurrencer la MGEN comme couverture complémentaire, sans compter la hausse de la CSG, ne faut-il pas se préparer et s’organiser rapidement pour empêcher l’éclatement de systèmes solidaires ?
Pour le SNEP-FSU, l’heure est à l’engagement pour garantir une retraite juste et solidaire, et nous appelons la profession à se saisir des initiatives qui ne manqueront pas de se présenter pour porter ce combat.

Christine CHAFIOL

 

C'est dans l'actu

 
 
 

Rapport annuel du COR - Juin 2017 : Evolutions et perspectives des retraites en France

 
 

Communiqué FSU - Futur-es retraité-es : leur situation va se dégrader

 
  Communiqué FSU - Evolutions et perspectives des retraites : toutes les richesses doivent y contribuer
 
  Retraite additionnelle de la Fonction Publique : L'unité syndicale face au silence des ministres de tutelle
 

Réforme des retraites 2014

 

Comprendre les règles / loi du 20 janvier 2014

La loi concernant la réforme des retraites a été publiée au Journal officiel du mardi 21 janvier 2014

 


 

Pétitions

 
 

Communiqués

 
 

Outils d'analyse

 


 

Contributions

 
 

 

 

 
 

Archives

 
Copyright © 2015 SNEP. Version 4 publiée le 18 septembre 2015 - Mentions légales & Pub