|

MOTION AGREGES

cpied.jpg (13726 octets)C. Allègre affirme que la " vocation " des agrégés est " d’exercer dans les classes les plus élevées des lycées " (Terminales et CPGE) et dans " l’enseignement supérieur ". Le rapport Attali prévoit que l’essentiel de l’encadrement des premiers cycles Universitaires soit assuré par des agrégés, qui effectueraient ainsi un service double de celui d’un Maître de conférence, sans possibilité reconnue de Recherche.

Le métier d'enseignant devient de plus en plus difficile, et nécessite donc des exigences de formation plus élevées pour tous les enseignants. Dans ce contexte, toute mesure destinée à diminuer le nombre des agrégés dans le second degré ne peut être que contraire à l’intérêt des élèves.

D'autre part, après un timide progrès en 98, le Ministre revient à l'arbitraire total pour l'accès au corps par liste d'aptitude, les bonifications liées au lieu d'exercice et à l'appréciation par la hiérarchie locale de la "manière de servir".

Ce que nous voulons :

1- La possibilité d'une intervention des agrégés d'EPS à tous les niveaux du système éducatif.

Nous dénonçons :

  • Toute tentative d’exclure les agrégés EPS de certains secteurs, et toute révision de leur statut allant dans ce sens. Le 2nd degré, et par extension, tous les secteurs d’intervention de l’EPS, ont besoin de la qualification des personnels recrutés au niveau de la maîtrise (agrégés).
  • Les dégradations qui en découleraient pour les conditions d’emploi et de service : substitution aux Maîtres de Conférence avec service double sans possibilité de recherche, mobilité réduite de fait pour les agrégés, restriction des champs d'intervention et absence de possibilité de mutation dans l'enseignement supérieur.
  • Les risques de tarissement du recrutement dans le corps et ses conséquences sur les perspectives de carrière des autres corps (intégration, hors classe).

2- Transparence et équité dans la gestion du corps et pour l'accès au corps par intégration : 

  • Exigence d'un appel à candidature et d'un barème négocié et équilibré pour l'accès par liste d'aptitude.
  • Suppression des bonifications arbitraires ou liées à l'emploi pour l’accès à la hors classe.

cpied1.jpg (14518 octets)