|

APPEL DU CONGRES POUR UN NOUVEL ESSOR DU SPORT SCOLAIRE

A Temple sur Lot, le 29 mars 2001

Le congrès du SNEP réaffirme solennellement son attachement au développement du sport scolaire, dans une perspective d'accès d'un nombre accru de jeunes, garçons et filles, volontaires, à une culture approfondie et diversifiée dans le domaine des pratiques sportives et artistiques.

Le système éducatif doit trouver les voies d'une nouvelle étape de démocratisation ; il doit s'ouvrir à de nouvelles formes de contenus et d'activités ; il doit instituer un autre rapport des collégiens et lycéens à leurs enseignants, à leur établissement, aux apprentissages, à l'Ecole en général et une ouverture sur la vie associative et les loisirs. Le sport scolaire, les AS des lycées et collèges affiliées à l'UNSS représentent dans ces perspectives un outil original, exemplaire et précurseur.

Première fédération féminine de France, l'UNSS organise les rencontres des AS pour l'ensemble des licenciés (850 000), dans des activités et des niveaux de pratique diversifiés. Elle le fait autour d'un projet national qui se décline dans le cadre de projets propres aux districts, départements et académies.

Le sport scolaire joue un rôle particulièrement important dans les zones difficiles, en milieu rural, et plus généralement pour tous ceux à qui il permet l'appropriation d'une culture sportive complémentaire de celle proposée en EPS. Situé au carrefour de l'Ecole et du Sport, il participe à la fois aux objectifs de l'Education et construit les fondements d'un sport plus humaniste, formateur d'un sportif citoyen.

Les évolutions récentes du sport scolaire, qui se sont concrétisées par une augmentation du nombre des licenciés, du nombre d'activités proposées et d'une diversification des formes de pratique, doivent être encouragées et amplifiées.

Comme le rappelle la " loi sur le sport " du 6 juillet 2000 - article 2 : " L'éducation physique et sportive et le sport scolaire et universitaire contribuent à la rénovation du système éducatif, à la lutte contre l'échec scolaire et à la réduction des inégalités sociale et culturelle. "

Le congrès du SNEP se prononce contre toute démarche qui voudrait fragiliser le sport scolaire. Il se prononce pour un renforcement de cet outil à travers ses trois piliers :

  • L'AS de chaque collège et lycée, présidée par le chef d'établissement et fonctionnant sur le mode associatif,

  • Le forfait de 3 heures dans le service de tous les enseignants d'EPS,

  • Un véritable fonctionnement démocratique de l'UNSS et de l'ensemble de ses structures de décision.

Ce renforcement nécessite une participation nettement accrue de l'Etat au financement des activités de l'UNSS et des AS. 

Avec la " consultation nationale ", les ministres disent vouloir " fournir un élan supplémentaire au sport scolaire ". Le congrès appelle l'ensemble des acteurs du sport scolaire à faire le nécessaire pour que la consultation soit l'occasion de débats qui débouchent sur de nouvelles perspectives de développement.

VOTE :
Contre : 0 - Abstention : 2 - Pour : 143