|

Rubrique Concours - Edito de Coralie Benech
Secrétaire nationale du SNEP
Janvier 2021

Concours 2021 - Mesures sanitaires pour des épreuves sous COVID-19 !

Mardi 5 janvier s’est déroulée une réunion sur les modalités d’organisation des concours de recrutement en 2021, suite notamment à un courrier envoyé par les syndicats de la FSU. Les représentants des syndicats de la FSU ont d’abord fait part de l’inquiétude des candidats, alors que le calendrier de certains concours n’a toujours pas été publié sur Publinet.
Le Ministère entend « tenir le calendrier », concernant aussi bien les écrits que les oraux, et a répété, avec ses services, que les candidats seraient rapidement rassurés. La mise en œuvre des « Recommandations pour le déroulement des concours et examens de la fonction publique pendant la crise sanitaire née de l’épidémie de covid-19 » publiées le 15 décembre par la DGAFP, qui établissent « des conditions sanitaires très strictes », doivent le permettre. Le Ministère prépare son application rigoureuse ; les livraisons de masques sont par exemple en cours.
Le site Publinet doit être mis à jour très rapidement, pour l’interne dès cette semaine. Seules quelques modifications de détail ont du être faites, notamment pour ne pas organiser plus d’une épreuve par jour.
Nous avons insisté sur la nécessité que les épreuves se déroulent conformément aux arrêtés qui les définissent. Le DGRH approuve et dit rechercher « le plus de normalité possible ». Les services de la DGRH continuent l’examen des épreuves d’admission nécessitant des pratiques physiques ou des manipulations, pour définir les mesures pour les permettre, non pour les modifier. Le DGRH prévoit cependant une « clause de revoyure » à la mi-mars, mais selon la sous-directrice du recrutement, il faut que « les candidats se mettent en situation de préparer toutes les épreuves ». Nous demandons à ce que plusieurs scénarii soient envisagés et que les candidats puissent les connaître.
Dans la suite du courrier envoyé par nos syndicats le 23 novembre, nous avons insisté sur les moyens à mettre en œuvre en faveur des candidats, notamment pour limiter les déplacements et les problèmes d’hébergement. Pour les candidats de l’Outre-Mer, auxquels il se dit très attentif, le DGRH se prépare à l’éventualité d’un « recours massif » à la visioconférence (jusqu’à 4000 oraux), dans le cadre de l’ordonnance 2020-1694 du 24 décembre 2020. Mais pour le reste, le DGRH estime que les transports circulent désormais, « les hôtels sont ouverts, les restaurants s’organisent ».
Les syndicats de la FSU avaient également demandé que les jurys soient renforcés. L’invitation a été faite aux présidents, selon la sous-directrice du recrutement à la DGRH, et le Ministère a légalement la possibilité de désigner des renforts jusqu’à la veille de l’épreuve. Nous avions aussi suggéré que le Ministère demande aux jurys de publier des listes complémentaires dans toutes les sections. L’adjointe du DGRH a invoqué l’indépendance des jurys pour refuser de telles instructions ; elle estime cependant que le respect du calendrier des concours évitera cette année beaucoup de doubles admissions. Le SNEP-FSU continuera sa campagne pour plus de recrutements et l’établissement de listes complémentaires, comme le prévoient les décrets statutaires.
Les réponses données par le Ministère pourraient pour le moment rassurer les candidats, sur le plan sanitaire comme sur le déroulement des épreuves. Selon l’évolution du contexte sanitaire, nous ré interviendrons et nous continuerons de demander que des moyens soient mis en place pour favoriser les déplacements et les hébergements pour les candidats aux concours.