|

Rubrique Métier - Agir dans l'établissement - Edito d'Alain Briglia
Secrétaire National du SNEP-FSU
Septembre 2018

De mauvais augures ou d’attaque ?

C’est la rentrée et nous avons, une nouvelle fois, une situation qui continue de se dégrader. Avec près de 26 000 élèves de plus dans le second degré et, austérité oblige, aucun moyen supplémentaire en établissement ou pour les remplacements, ce sont toujours les mêmes qui trinquent - les élèves - et les mêmes qui racontent des histoires pour détourner les parents et plus largement l’opinion des conséquences de leurs choix politiques. 
Des classes surchargées, des collègues mal affectés, des heures non assurées, …ce n’est plus possible ! Dans votre établissement faites un premier bilan et interpellez les parents d’élèves. N’hésitez pas à informer le SNEP-FSU mais aussi la presse. Il faut saper le « tout va bien », reconstruire avec les parents des alliances prometteuses. Bref faire du bruit…Mais pas pour applaudir : pour faire connaître la « vraie vie ». Dénoncer la situation dans votre CA et préparer ces premières élections (c’est dans la 7ème semaine rentrée) sur des bases revendicatives.
On sait que l’affaiblissement du service public, ici celui de l’EN, malmène certains enseignements et l’EPS en particulier. On sait qu’il amplifie les inégalités et en premier l’accès aux savoirs. Et cela participe à faire le terreau du populisme… Pas étonnant qu’il gagne du terrain.  Arrêtons les commentaires, place à l’action !