|

Paris, le 12 juillet 2011

 

Monsieur Luc CHATEL
Ministre de l’Education nationale
110, rue de Grenelle
75357, PARIS SP 07


Monsieur le Ministre,

Nous tenons à vous faire part de notre profond désaccord avec la façon dont sont gérées les affectations des stagiaires pour la rentrée 2011 :

  • non respect du calendrier énoncé initialement,
  • refus d’organiser, comme c’était le cas les années précédentes, une réunion de travail entre le ministère et les organisations représentatives qui permettait de vérifier vœux et barèmes, d’entendre les propositions d’affectation, toujours argumentées dans l’intérêt des collègues et du service, que faisait le SNEP FSU, organisation très largement majoritaire chez les enseignants d’EPS.

Cette réunion permettait d’affecter au mieux les personnels concernés et évitait souvent les erreurs grâce à un regard croisé administration-syndicats.

Vous avez donc pris la décision, ce qui nous a été confirmée par votre Cabinet, de ne plus consulter les syndicats avant affectation. Nous constatons de plus que les rectorats eux-mêmes, sans doute sur injonction ministérielle, accélèrent le processus et bien souvent ne respectent pas les calendriers initialement prévus.

Nous avons toujours demandé une affectation au plus tôt des stagiaires, mais avec respect des procédures de concertation.

Cette accélération rectorale avec des affectations sur établissement très rapides dans certains cas, rend particulièrement douteux l’engagement ministériel d’éventuelle prise en compte de nos remarques, propositions de modification d’affectation nationale, après le travail de vos services. Nous n’envoyons pas moins à vos services nos propositions qui montrent qu’une réunion préparatoire aurait évité des erreurs ou injustices !

Vos choix dans ce dossier montrent une nouvelle fois à quel point vous avez décidé d’enterrer la notion même de dialogue social.

Nous ne manquerons pas d’informer la profession.

 

 

Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de notre considération distinguée.

Serge CHABROL
Secrétaire Général