|

Paris le 26 mars 2009

 

Des CREPS sont fermés : l’Elysée s’échappe

 

Le Ministère des Sports a décidé de se séparer de la moitié de ses établissements de formation sans se soucier aucunement des quelques deux cents personnels qui y exercent. Ceux-ci, en grande majorité des fonctionnaires, sont encouragés à trouver chacun leur solution, les autres sont poussés, pour partie, vers le chômage.

Les représentants des personnels, réunis à Paris ce jour, avaient demandé des audiences à l’Elysée et au M.S.S. La conseillère à l’Elysée a ajourné sine die l’audience demandée par les délégations des établissements, le SNEP-FSU et le SNPJS-CGT, montrant par là l’incapacité de la Présidence à assumer ses décisions devant les personnels. L’ARF, l’ADF, le CNOSF ont demandé l’arrêt des fermetures et un débat entre toutes les parties prenantes. C’est ce que demandent les représentants des collectifs des personnels ; c’est ce qui doit être entendu immédiatement.

Les Ministères concernés doivent l’annoncer au prochain CTP Ministériel qui doit se tenir le 31 mars 2009.