|

Paris le 26 janvier 2009

 

 

Ahurissant !

Alors que les candidats devaient s’inscrire aux concours de recrutement des professeurs de sport, le ministère leur a annoncé qu’il ne mettait aucun poste aux concours pour ceux destinés au sport de masse.  Cette décision scandaleuse fait fi des mois de préparation des candidats et signe la démission du ministère sur ce secteur lié au développement sportif et à la formation.

Ces décisions sont dans le droit fil du budget et des décisions liées à la RGPP. Les fermetures des directions départementales jeunesse et sports conduisent à des pertes massives de missions sportives et donc à l’inutilité du recrutement de fonctionnaires.

Le discours du Président de la République, à l’INSEP, lors de sa présentation des vœux, apparaît comme invraisemblable lorsqu’il veut laisser croire qu’il se préoccupe du sport pour toutes les classes d’âge. A ce jour, aucune proposition n’a été faite sur ces questions alors que le sport de haut niveau et professionnel ont été largement abordées.

Tout cela confirme l’abandon de la responsabilité étatique d’un secteur qui concerne 30 millions de personnes et qui a besoin d’initiatives afin que la démocratisation des pratiques soit effective.

Le ministère doit revenir sur sa décision.