|

Paris le 16 novembre 2010

 

Sports : une ministre sans budget !

 

Mme Chantal Jouanno est donc ministre des sports de plein exercice. Suite au budget déplorable alloué à ce secteur pour 2011 et au sacrifice de toutes ses composantes (sport pour le plus grand nombre, sport de haut niveau, formation, lutte contre le dopage), le gouvernement espère peut-être redorer ainsi un blason bien terni ?

Le SNEP FSU ne peut que formuler les seules exigences qui vaillent, à savoir : réhabiliter l’action publique en matière de sport et doubler immédiatement ses crédits budgétaires.

Le Président de la République n’a jamais développé une vision sportive  enracinée dans la vie sociale et dans la formation de tous les citoyens, avec la volonté de s’attaquer à la lancinante question de lutte contre les inégalités sociales et territoriales. Tout au contraire, il a choisi de livrer le sport aux pressions financières et marchandes, en sacrifiant, à travers la RGPP, l’intervention publique qu’il a pratiquement mise hors de capacité d’action.

La nouvelle ministre va devoir rapidement apporter tous les éclaircissements sur le sens de l’action qu’elle entend conduire. Telle est l’attente des sportifs et des personnels en postes dans ce ministère. Il en va de sa crédibilité immédiate.

Ce sont les idées que portera le SNEP à l’audience qu’il formule ce jour.