|

M comme...

Mixité

La mixité en EPS a été plus tardive que dans les autres disciplines. Mais comme pour l’ensemble du système scolaire, elle a peu servi la pédagogie, faisant comme si filles et garçons étaient pareils…

En EPS la problématique est redoublée par les expériences corporelles différenciées depuis le plus jeune âge et par le fait que les activités sportives  portent encore une charge de symbole et d'imaginaire significative de l'expérience corporelle de chaque sexe. Cette expérience  prend surtout appui dans une vision "masculin-neutre" perceptible dans les programmes, le choix des activités, les modes de fonctionnement du cours d’EPS… Aucune autre discipline n’est, à ce point, confrontée à ces problématiques.

Cette courte vidéo  () a essayé de prendre sur le vif  cette mixité, sans jugement de valeur et arrière pensée. Elle montre qu’il n’est pas facile de pratiquer une EPS qui prenne en charge concrètement l’ensemble des filles et des garçons dans une discipline pourtant saturée des problématiques de genre.

Cette vidéo donne surtout à réfléchir sur les effets insoupçonnés d’une mixité « laissée pour compte » parce qu’il faut souvent régler tellement de problèmes d’apprentissage et de gestion de groupe que la question règle dans l'ombre !

Elle se veut optimiste, car la prise de conscience peut être salutaire pour affronter ces difficiles questions. Il n’y a pas de réponses toute faites. Mais soyons convaincu-es que l'EPS à l’école, qui s'adresse à tous-te-s les jeunes, œuvre plus massivement que n'importe quelle autre institution sportive, à la modification et à la diversification des modèles, faisant de l'éducation physique le terrain d'expérimentation d'une nouvelle chance pour l'égalité entre les sexes.

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z